Joe Hill. Ne me pleurez pas: organisez vous!

Si vous aimez
Article intéressant ?
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Joe Hill fut le premier chanteur révolutionnaire du syndicalisme ouvrier américain. Suédois d’origine, il émigra aux U.S.A en 1901. Après quelques années d’errance, de déceptions, à travers les Etats-Unis, il devint en 1910 à San Pedro, membre actif des Industial Workers of the World, les Wobbies ou encore le I.W.W.

Dès ce moment, il mit sa plume et sa voix au service des revendications ouvrières. On entendait ses chansons partout. Dans les prisons. Dans les champs. Dans tous les lieux de travail. Ce qui eut pour conséquence de le faire inscrire sur les listes noires des localités où il passait. Et c’est ainsi, alors qu’il travaillait dans une mine de cuivre de l’Utah, que l’Establishment, profitant d’un fait divers criminel survenu dans la ville de Salt Lake City (un épicier et son fils avaient été assassinés), l’arrêta (il avait été blessé le même soir) et le condamna, au terme d’un procès pour le moins truqué (et le parallèle avec l’affaire Sacco et Vanzetti » s’impose). Il fut exécuté au matin du 19 novembre 1915.

– Une de ses chanson interprétée par Joan Baez, pour découvrir ou se rappeler: c’est ici

 

– Ci-dessous le 4 pages accompagnant le film sorti en 2015 à l’occasion du centenaire de son exécution. A voir au plus vite !

4 pages JOE HILL _ AFCAE
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *